jeudi 17 novembre 2011

Ce soir je serai la plus belle pour aller me faire chier



Y'a toujours des soirées où on sait d'avance qu'on va se faire chier comme un rat mort. Qu'à choisir, on aurait préféré :
- la mort par lapidation, 
- un dîner en tête-à-tête avec notre ex et sa nouvelle poufiasse,
- mater un documentaire sur arte ayant pour objet la reproduction du Grand Charançon des Jardins, insecte passionnant s'il en est.

Et puis malheureusement, on n'a pas le choix. On s'est "engagée". On revoit encore le moment où tout a basculé : "Mais bien sûr je viens, tu peux compter sur moi, y'a pas de souci". Et évidemment y'avait pas de souci, à l'époque, c'était il y a deux mois. 

J'ai le défaut majeur d'accepter toutes les soirées qu'on me propose, dans l'abstraction du moment. Sauf que là, c'est ce soir, et c'est plus que concret. Et je me retrouve dans la perspective d'une bonne grosse soirée foireuse. En règle générale, je sais que je vais me tirer une balle quand il s'agit d'une des soirées ci-dessous...

Le vernissage

Bon, il faut être honnête, les vernissages sont des soirées de crevards. Une réunion de gens mondains qui font leur B.A., à savoir pousser des "OH" et des "AH" devant les oeuvres d'un artiste pour pouvoir se la coller au champagne et bouffer gratos toute la soirée. Les gens qu'on rencontre là bas sont en général "dans les relations presse" ou "dans le milieu artistique"

A une époque j'y allais avec un pote et pour se marrer on s'inventait un métier qui détonnait un peu. Je me suis ainsi improvisée éleveuse de chiwawas de compétition, et lui entraîneur de mini-miss. Pour l'occasion, c'était notre passion commune du bowling qui nous avait permis de nous rencontrer. Inutile de vous dire que les invités ne se battaient pas pour passer la soirée avec nous. Mais au moins, on a passé un très bon moment.

Les soirées de boulot

Bon alors c'est vrai, quand il y a une bonne ambiance au boulot, ça peut être sympa. Mais pour rappel, j'étais fiscaliste dans une ancienne vie (SYMPA / FISCALISTE sont deux termes antinomiques). Alors mis à part certaines personnes aussi déjantées que moi, ces soirées s'apparentaient plus à des heures sup'.

Durant ces séminaires, je passais mon temps à faire des études anthropologiques : Qui essayait de s'asseoir à la table des associés pour se les mettre dans la poche, qui s'était vu refuser une promotion et se barrait juste après le repas, qui se la jouait corporate à mort et participait à toutes les activités (concours de sushis, concours de dessins, on est une TEAM tavu).

J'avais aussi trouvé un truc pour ne pas me faire chier pendant les discours : Le bingo des réunions. Comme un bingo classique, les participants crient (discrètement s'ils ne veulent pas se faire virer) "bingo" à chaque fois que l'intervenant prononce un des mots de la grille.


Ce petit jeu m'a sauvée de la catatonie de nombreuses fois. Aujourd'hui je pense qu'il est de mon devoir de le transmettre au plus grand nombre. ENJOY !

Le réveillon du nouvel an

S'agissant du réveillon du nouvel an, vous connaissez maintenant mon aversion pour les fêtes de fin d'année et tout particulièrement le réveillon du nouvel an, PUTAIN DE SOIREE DE MERDE (Il suffit d'aller voir ici !). Cependant, je ne pouvais décemment pas ne pas le citer. Voilà, c'est chose faite !


Et sinon, comme vous me kiffez comme c'est pas permis, vous n'oubliez pas d'aller voter pour moi au  Grand Prix des Blogueuses de Elle 2011 (un clic et c'est good) ! 

4 commentaires:

  1. Alors moi je vote tous les jours !!!
    Et pour les fêtes où on se fait ch***, bein ça m'est arrivé d'être tellement surprise en bien que ça faisait partie de mes meilleurs souvenirs !!!
    En même temps, quand tu t'attends à rien ou à te faire ch***, ça ne peut être que mieux que ce que tu craignais, non ?...
    Mais j'ai jamais non plus été fiscaliste dans une vie antérieure, j'étais profession libérale avec moi-même comme collègue... Ca limite les prises de tête et les soirées boulots !!

    RépondreSupprimer
  2. Ahhhhhhhh mais je n'en attendais pas moins de toi !!! Merci merci !! En fait tu as raison, c'est dans les soirées où on s'attend au pire que l'on s'amuse le plus. J'ai des souvenirs de soirées de mariage où je ne connaissais que la mariée et où je suis repartie à 6 h du mat', en mode et on fait tourner les serviettes, ou alors des soirées camping où je me suis éclatée à danser la country et la macarena. Mais les soirées de fiscalistes... vraiment.... Je ne te conseille pas...

    RépondreSupprimer
  3. Ne te plains pas tu as une vie sociale toi! Moi à part les week-end avec mon petit ami, je fais rien de ma vie, et je sais que ça va pas me faire rencontrer des personnes pour ma future carrière de journaliste! Lol j'aimerais tant faire un vernissage, la chance! Mais c'est sur qu'au bout d'un moment, ça doit souler!

    RépondreSupprimer
  4. Faire des vernissages, il n'y a rien de plus simple ! Tu vas le we dans deux ou trois galeries d'art, tu laisses ton adresse email dans leur livre d'or et hop ! Et pour la vie sociale, il y a plein de trucs à faire un peu partout, la région regorge de trucs sympa. Regarde le site OVS, ou sur Sortir, ou sur le Boost, et embarque ton amoureux dans des pérégrinations près de chez toi ! Bisous, Lili

    RépondreSupprimer

Merci pour ton commentaire, il sera modéré en attente de publication.
A bientôt !
Lili

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License.