lundi 22 août 2011

Hommes, je vous aime !



Je relisais mes derniers posts et je me disais que quand même, les mecs en prenaient pour leur grade. Alors pour me faire pardonner, et puis surtout parce que je le pense, j'ai décidé de faire un petit billet pour remettre les compteurs à zéro. Pour ce faire, j'avais décidé de faire les choses bien. J'ai demandé à un homme très beau et très photogénique de m'envoyer une belle photo faite par un vrai photographe, dans un beau décor, pour avoir un très beau visuel. Bon, il m'a planté. Ca commence bien. MAIS, je ne me décourage pas, et je reste pleine d'optimisme, d'entrain et de motivation. Ceci messieurs, sera donc un post en homme-age à vous, juste pour vous, où je ne dirai que du bien de vous. C'est parti.

L'homme est touchant

Le mec est bricoleur, tout le monde le sait. On s'escrime sur l'armoire Billy d'Ikea pendant 2 jours en mode Valérie Damidot (trop easy, j'y arriverai toute seule, y'a pas de raison), et puis là, l'homme passe la porte et lance négligemment, dans le normal : "tiens, tu montes une armoire, tu veux de l'aide ?" Et avant même que vous n'ayez le temps de dire "NON, je veux y arriver toute seule, putain, t'as pas compris, je suis une femme MODERNE", l'armoire est montée. Sauf que pendant les 6 minutes en tout et pour tout qu'a duré l'épisode manuel, l'homme s'est trèèèès superficiellement griffé le pouce avec un clou. Et là... c'est le drame.
"- Regarde Lili, je me suis blessé, ça saigne !
- Oui, j'ai vu, fais attention, tu vas en mettre partout. Je vais chercher de l'alcool et des pansements.
- Mais l'alcool ça fait mal... T'as pas plutôt du pschitt qui fait pas mal ?
- Mon brumisateur ???
- Et euhhh, tu crois pas que je devrais aller chez le médecin ? C'est un peu profond non ?
- Non. Marcel (Wondercat pour les non-initiés) me griffe plus profond que ça.
- Ah. Oh. Si tu le dis... (Grande déception de ne pas être pris au sérieux)"

L'homme est courageux (en tout cas, c'est ce qu'il vous dira)

Par définition, la femme a peur et l'homme, pétri de courage, la défend. Ca se passe comme ça dans les contes de fées, dans les films, dans les comptines... Le mec combat les méchants, sauve la dame et à la fin, elle lui tombe dans les bras, super admirative de ses biceps d'acier, et lui roule une grosse pelle. Et j'avoue que dans la vraie vie, j'étais quand même un peu fière de mon mec qui était intervenu en mode "mâle" pour calmer des gars un peu lourds. Cela étant, le sus-nommé mec capable de faire peur à une tripotée de lascards courrait plus vite que moi à la vue d'une araignée. Bon, je me suis dit que ça nous faisait un point commun. C'est bien les points communs dans une relation, non ?

L'homme est fier

L'homme est plein de faiblesses donc, mais il n'a pas vraiment compris que c'est en grande partie pour ça qu'on l'aime. Ainsi, il refusera avec la plus grande mauvaise foi de les admettre : "De quoi j'ai peur des araignées ? T'as vu ça où ? Pleûtre, moi ? Jamais. Moi, jsuis trop fort." Amnésie sélective, mensonges éhontés, tous les stratagèmes seront bons pour ne pas égratigner l'image de l'homme fort et viril qu'il est persuadé renvoyer auprès de nous, pauvres femmes. On n'y peut rien, c'est dans les gènes (#hommedenéanderthal #darwinisme). Alors la meilleure des choses à faire, c'est lui laisser croire qu'il a raison, comme pour les enfants. Il sera très content, et nous aussi (#paixdesménages #dalaïlama). 

L'homme est sensible

Comme je le disais supra, l'homme est une petite chose fragile. Il a un petit coeur qui bat, en dessous de sa carapace de merde. Il ne l'avouera jamais, mais vous pouvez lui faire mal, et le traumatiser sans vous en rendre compte parce que vous, vous êtes persuadée qu'il est fort et fier et courageux. Aussi, voici quelques paroles malheureuses que je vous conseille d'éviter afin de ne pas blesser l'oisillon qui se cache derrière le fauve :
- T'as l'intention de percuter quand que t'es nul au poker, parce que là, tu dilapides l'argent de nos vacances.
- Comment t'es physiquement ? T'es vachement sympa / Je t'aime (Variante).
- Mais t'avais pas l'intention de te battre avec lui quand même ? Il est vachement plus fort que toi.
- Mon ex était un super amant, mais toi au moins, t'es un cuisinier hors-pair.
- Oh t'es trop gentil ! (Après une déclaration enflammée)
- Laisse, je vais le faire (en toutes circonstances)
L'homme ne comprend rien aux femmes (et inversement d'ailleurs)

Avec l'homme, c'est blanc ou noir. Ils ne comprennent absolument pas le pentone que la femme aime à utiliser dans ses relations amoureuses : crème, gris souris, taupe et j'en passe. J'irai même plus loin : ça les fait royalement chier.
Exemple-type-d'une-conversation-qui-ne-mène-à-rien avec un pote :
"- Bon, y'a un mec là, je l'aime bien, on a fricoté un peu, et j'hésite à l'appeler...
- Bah t'as envie de l'appeler ou pas ?
- Bah oui, mais...
- Mais quoi ?
- Bah c'est la théorie du "fuis moi je te suis" quoi, je veux pas qu'il croit que je suis à fond ...
- Vas-y tu me fais chier, tu veux le revoir tu l'appelles, sinon tu l'oublies. Mais tu ne m'en reparles pas pendant 15 jours."

De même, pour votre anniversaire, ne vous acharnez pas à trouver des signes discrets mais pas trop pour votre cadeau (page de magazine ouverte à la page du cadeau, passage répétés devant la boutique), vous allez vous retrouver avec une plante verte. Dites-lui carrément : "Je veux des Louboutin / un week-end en amoureux / un sac Dreyfus)". Il vous remerciera (ou vous enverra chier, c'est selon, mais qui ne tente rien n'a rien).

Voilà donc l'homme dans toute sa splendeur. Et si je suis souvent acerbe à son endroit, c'est parce que comme l'adage le dit "Qui aime bien, châtie bien". Mais Vous, Les Hôôômmes, restez finalement l'objet le plus convoité par chacune d'entre nous (et le plus mystérieux aussi). Allez, on vous kiffe.

STREET-SHOOTING DE LA SEMAINE

Cette semaine j'avoue, j'ai un petit peu délégué mon street-shooting à mon pote David. Nous avons le même coiffeur lui et moi (le Lab pour les lilloises, rue de Saint-André, je vous le conseille) et j'étais sûre de ne pas me planter lorsqu'il m'a proposé de shooter une des coiffeuses. C'est simple, elles sont toutes ultra-stylées ! Voilà le résultat : Camille avec son look rock'n roll des pieds à la tête, c'est le cas de le dire (regardez bien la coupe, vous ne remarquez rien ?) !

1 commentaire:

  1. Disons que l'homme est un peu tout cela et c'est parfois un peu déroutant ...
    Dire que dans les croyances, ce sont les femmes qui sont sensées être compliquées !

    RépondreSupprimer

Merci pour ton commentaire, il sera modéré en attente de publication.
A bientôt !
Lili

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License.