mardi 11 janvier 2011

Les sites pornos pour aveugles, les hémipénis, et autres incongruités sexuelles



Dans l'actualité en ce moment, j'ai découvert qu'une association américaine avait décidé de mettre en ligne des séquences de sites pornos doublées par des bénévoles à l'attention des personnes non voyantes.
"Pourquoi les non-voyants n'auraient-ils pas droit au X ?" vous insurgerez-vous. En théorie, je suis bien d'accord. Mais je me suis alors imaginée, telle une petite souris, dans la chambre d'un de ces messieurs (ou dames), et je me suis fait la réflexion que cela ne devait tout de même pas avoir le même rendu... D'autant que le "commentateur" débute par décrire toutes les bannières pubs présente sur la page... Entrée en matière alléchante n'est-il pas ? Mettez vous en situation juste un instant : "Ce soir pour vous, Katsuni dans "La soubrette chez les bucherons". Nous pouvons voir en haut de la page une bannière pour la soupe en sachet Knorr, nouvelle variété de soupe, et un castor animé avec une salopette orange qui boit sa soupe en souriant". L'envie doit redescendre illico, non ? Par ailleurs, comment caler les descriptions sans couvrir les dialogues - sans doute de haute volée-, bruitages et autres gémissements ?
J'ai beau retourner la question dans tous les sens, je me dis que le porno, définitivement, est à voir...

Autre sujet. J'ai découvert que les reptiles ainsi que les requins avait deux pénis. Je me suis alors demandée (ne vous demandez surtout pas par quel cheminement j'en suis arrivée là), ce que cela donnerait au quotidien si c'était également le cas pour les hommes. De prime abord, aucun. Mais si l'on y regarde à deux fois...
- Disparu, le trop fameux problème de la panne sexuelle ! "Chérie, je ne sais pas ce qui se passe, je dois être fatigué..." "Ce n'est pas grave amour, on va prendre l'autre !"
- Le problème du complexe du petit zizi sera forcément résolu. On ne peut décemment avoir deux petits zizis. Ou alors, c'est vraiment, vraiment, que le jeune homme n'a pas de chance...
- Bien évidemment, on dit souvent que les hommes pensent beaucoup avec leur b..e. (Légende urbaine ? Fait avéré ? J'ai un avis mais je ne voudrais pas vous influencer, je vous laisse forger votre propre opinion sur les hommes, ces créatures mystérieuses prêtes à tout pour tirer un coup). Alors avec DEUX B...S ? Vous imaginez un peu ? Leur cerveau serait envahi de fesses, seins, actes copulatoires potentiels, fellations espérées, vagins à conquérir !!!
Non, définitivement, laissons les hémipénis aux requins et aux reptiles, et louons la panne sexuelle et le petit zizi!

Enfin, j'ai par hasard découvert qu'il existait une pratique thérapeutique à l'attention des femmes appelée la "Cunnisiologie". M'imaginant de prime abord qu'il s'agissait d'entretien psys pour les nanas n'ayant jamais atteint l'orgasme, je me suis dit, bon, rien de neuf. Sauf que... Sauf que non ! Ici, c'est par la pratique, autrement dit, par l'acte sexuel, que le "thérapeute" va dévérouiller les serrures psychologiques permettant à la gent féminine d'atteindre le nirvana ! NB : Toutes les séances sont gratuites (manquerait plus qu'en plus, il se fasse payer !!!). A bon entendeur...

Suivre mon blog avec bloglovin

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour ton commentaire, il sera modéré en attente de publication.
A bientôt !
Lili

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License.