vendredi 2 juillet 2010

Ah si j'étais riche...

Les prévisions météorologiques annonçant un pic de température à plus de 30°, et craignant fort un revival caniculaire de 2003, j'ai décidé de partir m'évader pour une journée à la mer avec mon ami Mika. On sous-estime grandement les nombreux attraits de la côte belge. Beaucoup plus authentique que le sud, on y rencontre des gens qu'on ne croise nulle part ailleurs (beaucoup de personnes âgées, c'est la floride européenne), et la mode y a ses propres codes. Ce qui pour nous est le comble du out-fashion est pour les belges totalement hype. A titre d'exemple, les Birkenstock et les Van's y sont légion. Point de Converse, point de Havaianas.

Nous voilà donc tous les deux sur notre plage privée (le Nikki Beach flamand est constitué d'un matelas et d'un parasol. 6 euros la journée. Il s'agit d'un autre point fort de la côte belge, les plages privées sont très abordables) à potasser Cosmo, Grazzia, Voici, Be, Elle. Une fois faits les tests : "Etes-vous prêts pour une aventure?", "Etes-vous en manque de sexe?", etc., nous nous sommes lancés à l'aventure de la baignade en Mer du Nord.

Une fois sortis de l'eau, épuisés mais ravis (nous avons nagé jusqu'à la bouée à 5 mètres de là), tiraillés par la faim, nous nous sommes offerts une légère collation à la friterie à base de :
- Croquettes de fromages ;
- Croquettes de crevettes ;
- Nuggets de poulet ;
- Gaufres chantilly.

Nous avons alors imaginé ce que nous ferions de nos vies si nous étions immensément riches. D'emblée, nous sommes tombés d'accord pour investir dans l'immobilier. Nous nous sommes alors mis en quête de nos lieux de villégiature. Mika a proposé, symboliquement, d'acheter la côte belge, puisque "c'est ici que tout a commencé". Puis, le monde étant vaste quand on n'est pas limité financièrement, nous avons tout simplement décidé d'acheter une maison sur chacun des spots de la fashion week.

Puis j'ai décidé de créer une fondation, qui ferait appel aux célébrités de tous poils (on se souvient de Sharon Stone qui a fait don de nombreuses moustiquaires aux PVD par le biais de l'Amfar), et ce afin de me trouver un mari digne de moi (je pense Georges Clooney, je pense Sean Penn, je pense Richard Gere..).

Et comme nous sommes des gens généreux, nous n'avons pas oublié nos amis et leur avons demandé à notre retour en France ce qu'ils voudraient comme cadeau quand notre fortune nous serait acquise(vous aurez remarqué que le "si nous étions riches" est devenu "quand nous serons riches"). Voici quelques exemples des réponses que nous avons obtenues :
- une soucoupe volante ;
- un dressing à chaussures rempli de chaussures de grandes marques ;
- un paquebot ;
- Karl Lagerfeld comme personal shopper ;
- des toilettes dernier cri avec toute la technologie de pointe comme au Japon.

Maintenant que Mika et moi savons que faire de notre fortune, lors de notre prochaine virée à la mer, nous nous emploierons à définir les moyens de devenir multi-milliardaires ...

1 commentaire:

  1. Encore, encore!!!
    Blog decouvert par hasard, "TALENT INSIDE"!!!
    Bravo Melle Lili, continuez, pour notre plus grand bonheur.

    RépondreSupprimer

Merci pour ton commentaire, il sera modéré en attente de publication.
A bientôt !
Lili

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License.