mercredi 19 mai 2010

Ta ta tada.... Les présentations officielles !

Très "Festival de Cannes" isn't it ? Propice en cette période, d'ailleurs.

Bon alors, voici pour le CV officiel. Je suis issue des grands cabinets d'avocats américains très formatés (non, d'ailleurs, c'est plutôt TRRRRESSSS formatés), et j'ai décidé de tout plaquer en janvier dernier suite à un pétage de plombs complètement irrationnel mais jamais regretté (en ce qui me concerne en tout cas), pour me consacrer pleinement à l'écriture.

Je suis donc pour l'instant pigiste dans un magazine de déco, et compte bien diversifier les supports une fois qu'il fera un petit peu moins beau et que la saison des terrasses sera achevée.

Quand je dis "jamais regretté", c'est par moi bien sûr. Autour de moi, les réactions furent unanymes et consensuelles. En voici quelques exemples :
- Mes parents : "Mais pourqwwwwwwwwwwwwwwwwwaaaaaaaaaaaaaaaaaa???!!!!!!"
- Mon directeur : " Ta carrière est finie, je ne te donne pas un an avant de finir SDF"
- Mes amis : "Quoi, mais enfin comment, enfin je veux dire tu fais ce que tu veux, mais dois-je te rappeler ton train de vie ? Ecoute, Zadig et Voltaire te téléphonent avant leurs soldes privées !! "
- Les gens en règle générale, dans les dîners, les bars, etc : "Ahhh.. Oh. (sourire crispé. Demi-tour, esquive discrète)".

Cela étant, rien ne vaut l'épanouissement personnel au stress permanent de ne pas être soi au boulot. Dans mon ancienne firme, je ne respirais que le vendredi, jour de Friday Wear. Mais attention ! Jean ok, mais veste obligatoire, et jamais de Converse. Escarpins à talons de rigueur. Je me surprenais à prononcer ces phrases type à la pause-café : "c'est quoi son background à elle ? Elle me fait chier cette pétasse avec ses time-sheets, j'espère que le feedback sera bon, sinon je la lamine".

Et maintenant je suis juste heureuse. D'être moi, même si je n'ai plus de plan de carrière à court ou moyen terme, en tant que junior manager, ou senior manager fiscaliste chez Ernst & Y ou Deloitte & T ... Je me sape comme je veux, même si ma banque me gonfle régulièrement.

Mais ce qui m'attriste vraiment, vraiment beaucoup, c'est que Zadig et Voltaire sont un peu moins potes avec moi... alors que je croyais à une amitié sincère et indefectible.. Mais bon. That's life !

Top Blogs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour ton commentaire, il sera modéré en attente de publication.
A bientôt !
Lili

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution-ShareAlike 3.0 Unported License.